Aujourd’hui, nous abordons un sujet concernant les paiements par carte bancaire.

En cette saison estivale, bon nombre d’entre vous vont partir en vacances. 

 

Or, nombreux sont ceux qui ont dû faire face, une fois dans leur vie, à un refus de remboursement suite à une annulation de voyage.

Fort heureusement, la plupart du temps, votre carte bancaire dispose d’une assurance qui vous permet d’être remboursé en cas d’annulation, dès lors que vous avez réglé avec cette carte.

Également, nombreux sont ceux qui souscrivent, tout simplement, une assurance voyage lors de la réservation.

 

Toutefois, l’année dernière, de nombreux voyageurs se sont retrouvés face à un refus de remboursement de la part de leurs assurances voyage, car elles ne couvraient pas le cas exceptionnel du Covid.

 

Sachez donc, qu’en dernier recourt, vous disposez, éventuellement, d’une procédure particulière qui est très souvent méconnue de la plupart des consommateurs : la procédure de rétrofacturation ou chargeback.

 

Qu’est-ce que c’est ?

C’est un moyen d’obtenir le remboursement des paiements effectués avec une carte bancaire, lorsque vous n’avez pas pu obtenir le bien ou le service payé. 

Précisons que cette procédure n’est pas garantie à 100%, mais « qui ne tente rien n’a rien ».

D’autant plus que cette procédure est totalement gratuite !

 

Il vous suffit donc de contacter votre banque afin de lui demander si cette option de chargeback est disponible et, si oui, lui demander de la mettre œuvre.

Attention, toutefois, à ne pas attendre trop longtemps avant de contacter votre banque, car le délai pour agir peut-être relativement court, suivant les conditions prévues par la société émettrice de la carte. 

Essayez de le faire dans les 30 jours suivant le paiement.

 

Ce qui est très intéressant avec ce procédé, c’est qu’il est applicable pour un paiement auprès d’un professionnel français, mais également étranger !

 

En outre, sachez que vous pouvez utiliser cette procédure de remboursement dans le cas d’une souscription à un abonnement non désiré, comme l’exemple d’Amazon prime, sujet abordé précédemment (que je traitais dans une autre vidéo).

En effet, tout paiement réalisé sans votre autorisation doit vous être remboursé, en application de l’article L133-18 du Code Monétaire et Financier.

 

Enfin, vous pouvez également recourir à cette procédure en cas de produit non reçu, non conforme, endommagé, en cas de piratage ou de vol de votre carte, de fraude ou encore en cas de faillite de la société auprès de laquelle vous avez effectué un paiement et qui n’a pas fourni le service ou le produit payé.

 

Quoi qu’il en soit, soyez toujours très vigilants avec vos moyens de paiement, on ne le répètera jamais assez.

Et, en cas de besoin, si vous aviez une contestation ou réclamation relative à un paiement qui n'entrerait pas dans le champ d'application de cette procédure, n'hésitez pas à faire appel à nos services 100% en ligne.