Aujourd’hui, Nous vous présentons rapidement le métier de Magistrat, car beaucoup de personnes confondent les métiers relatifs au domaine de la justice, et nous aimerions donc vous apporter quelques éclaircissements.

 

Tout d’abord sachez qu’un Magistrat est, ce que l’on appelle dans le langage courant, un « juge ». 

C’est, plus précisément, un juge professionnel, car il a suivi une formation au sein de l’École Nationale de la Magistrature (ENM), qui est une école accessible sur concours avec un niveau d’études de bac +4. Il y a, également, la possibilité de devenir Magistrat via d’autres voies, mais le concours est la principale (pour plus de détails consultez le site https://www.enm.justice.fr).

 

On l’oppose donc aux juges non professionnels, qui sont des citoyens comme vous et moi, qui ont été désignés ou élus pour participer à la vie de la justice, tels que, par exemple, les conseillers prud’homaux qui siègent au sein du Conseil de Prud’hommes. 

 

Par ailleurs, il faut savoir que les Magistrats sont divisés en deux catégories : les Magistrats du siège et les Magistrats du parquet. 

Les Magistrats du parquet sont les procureurs, les substituts du procureur, les avocats généraux, etc. 

Et les Magistrats du siège sont tous les autres Magistrats que vous retrouvez au sein d’un Tribunal, tel que le juge aux affaires familiales, le juge d’instruction, le juge des enfants, etc. 

 

La distinction principale entre ces deux catégories, tient au fait que les Magistrats du parquet défendent l’intérêt général en représentant la société et en requérant l’application de la loi.

Alors que les Magistrats du siège sont là pour rendre des décisions de justice.

 

Enfin, sachez que les Magistrats du parquet et les Magistrats du siège peuvent changer d’affectation tout au long de leur carrière et alterner entre une catégorie et l’autre s’ils le souhaitent.

 

En effet, un procureur peut très bien devenir juge des enfants ; un juge des enfants peut devenir procureur ; un juge d’instruction peut devenir juge des enfants, etc.

 

Le métier de Magistrats permet donc une forme de polyvalence tout long de la carrière, qui peut être très intéressante pour les personnes qui s’ennuient rapidement ou qui aiment le changement.